Norvège : des dizaines de chiens frappés par une mystérieuse maladie, parfois mortelle

Ces dernières semaines, environ 200 chiens ont présenté les mêmes symptômes (diarrhée, vomissements hémorragiques, affaiblissement fulgurant), et 25 d'entre eux sont morts. Ces dernières semaines, environ 200 chiens ont présenté les mêmes symptômes (diarrhée, vomissements hémorragiques, affaiblissement fulgurant), et 25 d'entre eux sont morts.[Adem ALTAN / AFP]

Une épidémie inexplicable. En Norvège, des dizaines de chiens sont frappés d'une mystérieuse maladie, parfois mortelle, les autorités n'arrivant pas pour l'instant à en détecter la cause.

Ces dernières semaines, environ deux-cent chiens ont présenté les mêmes symptômes (diarrhée, vomissements hémorragiques, affaiblissement fulgurant), et vingt-cinq d'entre eux sont morts, a indiqué ce lundi 9 septembre l'Institut vétérinaire norvégien.

L'épidémie s'est déclarée à dans les environs d'Oslo, la capitale norvégienne, mais des cas ont aussi été recensés dans au moins treize autres villes. «Cela ne veut pas nécessairement dire que c'est la même maladie car il existe beaucoup de maladies qui peuvent déboucher sur ce type de symptômes chez les chiens», a déclaré Asle Haukaas, porte-parole de l'Institut vétérinaire.

Les experts de l'établissement de santé tentent actuellement de savoir d'où peut provenir cette maladie, pour l'instant sans succès. «Certains cas relevés sont différents et nous n'obtenons pas toujours les mêmes résultats en laboratoire, nous n'avons donc, pour l'instant, pas de conclusion. Mais il est important de souligner que certains chiens se rétablissent spontanément de la maladie», a expliqué à Euronews Hanna Jorgensen, en charge de la santé des petits animaux à l'Institut vétérinaire norvégien.

Une maladie fulgurante qui touche des chiens bien portants

Plusieurs hypothèses ont été évoquées dans les médias, telles qu'un virus, une bactérie, une intoxication alimentaire ou un empoisonnement. Sur la base de constations médicales, l'Institut vétérinaire a pour l'instant écarté l'idée d'un empoisonnement de type mort au rat, d'une salmonellose ou encore de la bactérie Campylobacter.

«Ce qui est un peu spécial avec cette maladie, c'est qu'elle a frappé un nombre assez important de chiens bien portants en peu de temps et de façon fulgurante», a fait valoir une responsable des autorités sanitaires alimentaires norvégiennes, Ann Margaret Grøndahl, certains canidés semblant aller bien le matin avant de voir leur état se détériorer rapidement l'après-midi. «C'est une situation très particulière que je n'avais jamais vue auparavant », a déclaré vendredi à Associated Press Jorun Jarp, un responsable de la sécurité à l'Institut vétérinaire norvégien.

«Nous ne savons pas si c'est contagieux ou si c'est seulement une série de cas individuels», a confié au média local NRK Ole-Herman Tronerud, porte-parole des autorités sanitaires alimentaires norvégiennes. Ainsi, pour éviter tout risque, ces dernières ont appelé les propriétaires de chiens à tenir leur animal en laisse et à les garder le plus possible à l'abri, afin de limiter les contacts entre canidés. Certains ont renoncé aux promenades dans les espaces publics, et plusieurs rassemblements canins ont été annulés.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles