Les 6 meilleurs mangas d'octobre 2019

[© 2019 by Tsuyoshi Takaki / SHUEISHA Inc.]

Dernière ligne droite avant Noël pour les éditeurs de mangas, le mois d'octobre est l'occasion de découvrir encore quelques perles savoureuses. Entre humour débridé et crise identitaire chez les robots, voici ce qu'il faut découvrir dans les librairies ce mois-ci.

Mitochon Armageddon à la recherche des boules du dragon

mitochon-1_5d9cd71a79224.jpg

© Gatarô O Man/Shinchosha Publishing Co.

Des mangas «d'une simplicité élémentaire, accessibles même aux plus deumeurés d'entre vous (...) Vous pouvez me dire merci, bande de têtes de nœuds». C'est par ce discours, des plus polis, que Gatarô O Man accueille ses lecteurs en préface de Mitochon Armageddon à la Recherche des Boules du Dragon. Et la collection WTF (What the fuck) de chez Akata n'a jamais aussi bien porté son nom.

Ce nouveau manga nous invite à découvrir l'univers facétieux et délirant de ce mangaka, au cœur d'une histoire rocambolesque. Dès les premières pages, Gatarô O Man se met d'ailleurs en scène pour vendre son récit aux éditions «coucougnettas» soulignant que le royaume a été envahi par des extraterrestres lubriques qui se seraient reproduits avec des humaines, afin d'infiltrer notre société... Pourtant, les habitants étaient prêts à tout oublier, lorsque quarante ans plus tard, le terrible enlèvement de la fille du roi sera à l'origine d'une série de «cataclysmes» sans précédent (!). Vous n'avez rien compris ? Moi non plus.

Pourquoi il faut le lire (et rire) :

Complètement fou, Mitochon est pour vous si vous recherchez désespérément un manga vraiment drôlissime. Entre parodie de Dragon Ball et d'Hokuto no Ken (Ken le survivant) et hommage appuyé aux comics undergrounds américains de Robert Crumb, ce premier tome apporte un vent de fraîcheur inespéré dans des rayons mangas souvent très calibrés pour ne jamais être politiquement incorrects. Chaque planche offre un grand n'importe quoi et prolonge agréablement le délire jusqu'à sa fin. Le tout reste tout de même pour un public averti, puisque son contenu ne déparaillerait pas avec la célèbre revue Fluide Glacial. Un vrai plaisir coupable.

Mitochon Armageddon à la Recherche des Boules du Dragon, de Gatarô O Man, éd. Akata, tome 1 disponible le 10 octobre.

Heart Gear

Au rayon shônen, Heart Gear ne passe pas inaperçu. Et pour cause, il s'agit du nouveau manga de Tsuyoshi Takaki, auteur de l'excellent Black Torch (toujours chez Ki-oon). Sa plume affûtée s'intéresse ici à la mécanique des robots en transposant le lecteur dans un monde où l'humanité ne se serait jamais remise d'un nouveau conflit planétaire. Considéré comme une espèce en voie d'extinction, voire éteinte, l'homo sapiens a cédé sa place aux êtres mécaniques. Dans ce contexte Tsuyoshi Takaki s'intéresse à la vie d'une jeune survivante dénommée Roue, élevée dans une ferme par son robot tuteur : Zett. Leur quotidien plein de quiétude se trouve chamboulé le jour où un drôle de robot intègre leur foyer. Un être amnésique qui semble renfermé de nombreux secrets...

Pourquoi il faut le lire :

A la lecture du premier tome d'Heart Gear, les habitués de Black Torch retrouveront rapidement les ingrédients qui ont composé son succès. Un dessin impeccable et impressionnant, réglé pour alterner entre le quotidien d'un monde post-apocalyptique et des scènes d'actions millimétrées et explosives. Et les traits expressifs de Roue contrastent avec ses interlocuteurs cybernétiques. On pense inévitablement au cycle de Fondation, chef d'œuvre de la SF d'Isaac Asimov, ou encore à Gunnm de Yukito Kishiro, lorsqu'on tourne les pages de Heart Gear. Ce premier volume laisse donc augurer du meilleur pour les fans de science-fiction.

Dans l'abîme du temps

dans_labime_du_temps_5d9cde20bdfca.png

© Gou Tanabe 2018, 2019 / KADOKAWA CORPORATION

Auteur visionnaire et formidable conteur de l'étrange, H.P Lovecraft est surtout le fondateur d'un monde imaginaire qui inspire encore, plus de 80 ans après sa mort, les maîtres contemporains de l'horreur. Ki-oon poursuit sa collection spéciale lancée autour des adaptations de ses nouvelles et romans. Nouveau récit en librairie ce mois-ci, Dans l'abîme du temps nous plonge au début du XXe siècle au cœur du Massachussets (Etats-Unis) et suit la vie du Pr Nathaniel Peaslee, éminant enseignant de l'université Miskatonic (un lieu fictif). L'homme voit sa vie basculer lorsqu'en 1905, celui-ci est victime d'un malaise qui le cloue dans un coma profond durant plusieurs années. A son réveille, Peaslee a changé et semble possédé par une étrange fièvre, souhaitant tout savoir de notre monde. Ce n'est que lorsqu'il finit par recouvrer ses esprits, qu'il s'avoue persuadé de l'existence d'entités qui auraient précédé l'apparition de la vie sur Terre, il y a plusieurs millions d'années...

Pourquoi il faut le lire :

Après avoir brillamment adapté Les montagnes hallucinées (en deux tomes chez Ki-oon), Gou Tanabe s'attèle à un autre chef d'œuvre de Lovecraft avec Dans l'abîme du temps. Si l'on peut reprocher son dessin trop figé, la noirceur de ses planches posent parfaitement l'ambiance terrfiante relatée par Lovecraft dans le roman original. Le récit s'avère d'ailleurs plus passionnant encore que celui, plus contemplatif, des Montagnes Hallucinées. Surtout, les voyages dans le temps répétés et les cas de personnalités multiples développés dans ce récit haletant terrorisent encore aujourd'hui les lecteurs. Un manga à la noirceur oppressante, servit par une édition prestigieuse.

Dans l'abîme du temps, de Gou Tanabe, éd. Ki-oon, récit complet en un tome.

Empereur du Japon

empereur_du_japon_5d9df3484251e.png

SHOWA TENNO MONOGATARI © 2017 Junichi NOJO, Kazutoshi HANDO, Issei EIFUKU / SHOGAKUKAN

Empereur du Japon de 1926 à sa mort en 1989, Hirohito (né en 1901) a fait entrer son pays dans l’ère moderne, connu deux guerres mondiales et le boom industriel. Un homme à la vie contrastée qui fait aujourd’hui l’objet d’une biographie en manga signée Issei Eifuku (scénario), Junichi Nojo (dessin), chez Delcourt/Tonkam. De sa jeunesse éloignée de ses parents à son accession au pouvoir, ce premier volume relate la première partie de la vie d’un jeune homme curieux, balloté par le poids de la tradition dans un pays encore ancré dans le passé.

Les prochains volumes de cette biographie s’intéresseront à la part la plus débattue par les historiens, puisque l’empereur eut à prendre des décisions radicales sur le front de l’Asie en ordonnant l’expansion du territoire japonais, avant de partir à la conquête de la Chine dès 1937, après l’invasion de la Mandchourie en 1931. Une décision qui l’amènera à se rapprocher de l’axe fondé entre Hitler et Mussolini et à s’associer avec eux pour défendre le Pacifique et surtout pour appuyer une politique expansionniste et belliciste.

Pourquoi il faut le lire :

Manga à valeur historique, l’Empereur du Japon offre une fenêtre intéressante sur la vie de Hirohito. Découverte des us et coutumes, du poids de la tradition sur sa fonction et surtout une plongée saisissante dans les arcanes du pouvoir en des temps troublés, avant que ce dirigeant n’établisse un record, celui du plus long règne de l’histoire pour un Empereur japonais. Entre grandeur et décadence, l’homme occupa cette haute fonction qui ne devint plus qu’honorifique au sortir de la seconde Guerre Mondiale.

Empereur du Japon, de Issei Eifuku (scénario), Junichi Nojo (dessin), œuvre originale Kazutoshi Hando, éd. Delcourt/Tonkam, vol. 1 disponible.

Blue Phobia

manga_blue_phobia_glenat_5db2d16b24d1a.jpg

© 2017 by Eri Tsuruyoshi / SHUEISHA Inc.

Trouble colorant le corps en bleu, la «maladie indigo» est au cœur d’enjeux internationaux lorsqu’on découvre que le cristal à l’origine de ce mal est aussi une source d’énergie à fort potentiel. Dans un laboratoire secret, un jeune homme se réveille amnésique et perdu. Sauvé par une jeune inconnue au corps teinté de bleu, il entreprend de s’échapper de ce complexe, où de nombreux souvenirs remontent à la surface, avant de découvrir l’innommable.

Pourquoi il faut le lire :

Blue Phobia est la grosse sortie du mois aux éditions Glénat qui honorent le premier titre du mangaka Eri Tsuruyoshi, d’une édition soignée et semi-grand format. Ce tome conséquent, qui réunit les deux volumes sortis au Japon en 2016, repose sur un scénario classique jouant sur l’amnésie du héros. Reste que l’orchestration des pages fait mouche. Et Eri Tsuruyoshi ne démérite pas en offrant de nombreuses explications et révélations à mesure qu’on enchaîne les chapitres. Un thriller intense qui, s’il ne les surpassent pas, n’est pas sans rappeler certains thèmes de Tokyo Ghoul de Sui Hishida, d’Akira de Katsuhiro Otomo ou du Eden de Hiroki Endo.

Blue Phobia, de Eri Tsuruyoshi, éd. Glénat, récit complet en un tome disponible.

Zozo Zombie

nagatoshi_zozozombieboy_v1_cover_5d9df5c304ed8.jpg

© 2013 Yasunari Nagatoshi/Shogakukan

Halloween arrive (le 31 octobre) et traîne dans son sillage une cohorte de zombies, vampires et montres en tous genres. Un contexte tout trouvé pour livrer un nouveau manga qui ravira les jeunes lecteurs, avides d'histoires horrifiques (mais rigolotes).

Un zombie immortel, qui adore dormir et débarque de n'importe où et n'importe quand... voici Zozo ! Écrit et dessiné par Yasunari Nagatoshi, Zozo Zombie est un shônen à l'humour délirant, disponible aux éditions Vega. Ce jeune mort-vivant, toujours assisté par son ami Isamu, va «vivre» des aventures toutes plus loufoques les unes que les autres. D'autant plus que notre jeune héros venu d'outre-tombe est capable de l'impossible pour le commun des mortels, comme essorer sa tête après l'avoir mouillée ou encore utiliser son estomac comme oreiller.

Pourquoi il faut le lire :

Avec son style simple et son humour potache, Zozo Zombie plaira aux jeunes lecteurs, friands de mangas à gags. Les pages s'enchaînent et donnent lieu à différentes saynètes amusantes. L'objet s'avère idéal pour les enfants qui apprennent à lire pour offrir de courtes séances de lecture. Le dessin de Yasunari Nagatoshi est également inspiré et s'avère efficace pour amener ses blagues, pages après pages.

Zozo Zombie, de Yasunari Nagatoshi, éd. Vega, tome 1 et 2 disponibles.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles