5 astuces pour repérer une fake news

Le titre, les images et les sources peuvent notamment être utiles pour repérer une fake news. [NARINDER NANU / AFP]

Un peu plus d'un an avant les élections européennes de mai 2019, et après le scandale Facebook/Cambridge Analytica, les rumeurs et autres fausses informations sont plus que jamais au cœur du débat politique. 

En attendant que soient annoncées les mesures prises par les réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter pour entraver la diffusion de ces fake news, voici cinq astuces pour les reconnaître. 

Examiner le titre et le message qui l'accompagnent

Dans le but d'interpeller un maximum de lecteurs, les fausses informations ont souvent des titres racoleurs et accrocheurs. S'il est écrit en majuscules, ou contient des points d'exclamation, il peut s'agir d'une fausse actualité. 

De plus, certains messages tels que «Faîtes tourner», «Diffusez à tous vos contacts» ou encore «Les médias n'en parlent pas» peuvent également alerter : l'objectif de ces formules choc est généralement de diffuser la fausse information au plus grand nombre. 

Vérifier la crédibilité du site

Pour vérifier l'authenticité d'une information, il est souvent nécessaire de remonter jusqu'au site qui la diffuse. S'agit-il d'un site d'information reconnu ? Une simple recherche sur Internet peut suffire pour nous renseigner sur la ligne éditoriale et la réputation du site en question. 

Vérifiez également l'URL : il arrive en effet que certains sites frauduleux imitent l'adresse électronique de véritables médias. 

Enfin, certains ne doivent pas être pris au premier degré : le Gorafi, The Onion ou North Press, entre autres, s'illustrent par leurs articles parodiques et humoristiques. 

Remonter à la source

La source à l'origine de cette information est-elle fiable ? S'agit-il du gouvernement, de la police, ou des pompiers ? Si le contexte semble vague, ou que les personnes citées ne sont pas précisément identifiées, cela doit éveiller la méfiance. 

Attention également aux témoins indirects, qui n'ont pas assisté à l'événement relayé. Si l'information ne provient pas d'un témoin primaire, il y a plus de chances que l'information ait été déformée par cette tierce personne. 

Décrypter les images

Grâce à certains outils informatiques, il est désormais aisé de verifier la provenance d'une photo ou d'une vidéo. 

Avec Google Images ou Tineye, il suffit de glisser la photo en question pour connaître sa source. Il arrive en effet qu'une fausse actualité détourne une photo authentique, mais la sorte de son véritable contexte. En un clic, l'outil peut retouver la photo originale. Il est ainsi possible de connaître la date de sa publication, et de découvrir si elle a été retouchée. 

Quant à l'authenticité des vidéos, elle peut être vérifiée grâce à YouTube DataViewer, un site mis en ligne par Amnesty International : il permet notamment de savoir quand, et par qui une vidéo a été publiée.  

Consulter d'autres articles sur le même sujet

Une simple recherche peut prouver l'authenticité d'une information. En général, si d'autres sites évoquent cette actualité, en citant les mêmes sources, il est probable qu'elle soit vraie. 

En revanche, si aucun média de référence, francophone ou étranger, ne la mentionne, il peut s'agir dans ce cas d'une fake news

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles